f
_

... Welcome!

UNA TRADIZIONE CHE CONTINUA…

“La fucina Artistica Matteazzi è una ditta che è attiva fin dai primi anni del ‘900. Oggi, continuando nella traccia della tradizione e da questo traendo forza ed esperienza, ci proponiamo al mercato coniugando un sapere artigianale antico alle nuove tecnologie e alle più svariate esigenze di una moderna clientela. Abbiamo così messo a vostra disposizione alcuni esempi di opere uniche forgiate a mano e tutte con un’impronta  personale e particolare. Ci teniamo infine a precisare che tutto ciò che offriamo è tutto frutto della nostra produzione.”

A TRADITION THAT CONTINUES…

“Matteazzi’s artistic forge is a firm that started its activity at the beginning of the twentieth century. Today, we take our force and experience from the traditional track and propose to the market an ancient craftsmanlike knowledge combined with a new technology, in order to meet the modern customers’ requirements. We put some examples of unique handmade forged works at your disposal, where you can find our personal and special mark. We would like to make it clear that all the works we propose are the results of our production.”

Charcoal Drawings – Roberto Matteazzi

(ENG) Roberto Matteazzi was born in Vicenza (Italy) in 1992. At an early age he developed a passion for drawing, enjoying the transformation of a simple sheet of paper into something more, into something that would find expression, exciting those who observed it. After graduating in 2011 from “G. De

Read more

Nuovo Studio di Progettazione Interno

JANE EVELYN ATWOOD PROSTITUÉES

POUR ÊTRE INFORMÉ DES RENCONTRES DE PHOTOGRAPHIE À VENIR Des distributeurs de gel hydroalcoolique sont à disposition Américaine de Paris depuis plus de trente ans, Jane Evelyn Atwood appartient clairement à une tradition du reportage et du documentaire venue doutre-Atlantique : concerned photographer, elle pratique le photo essay pour des enquêtes de fond. Il nest pas surprenant quelle ait été la première lauréate du prestigieux prix de la W. Smith Foundation. Horaires : Du lundi au vendredi 8h30-12h et 13h30-18h, ATTENTION-Pour vous protéger du coronavirus, respectez les gestes barrières. Restez à 1 mètre minimum les uns des autres. La Maison des Arts est une demeure ancienne, chargée dhistoire. On en trouve la trace dès 1484, Elle fut ainsi, et jusquen 1990, occupée par une intelligentsia locale. Dès 1992, Châtillon donne.. Les lieux-Musée-Galerie Châtillon 92320 Une histoire de soif de vie où plane la mort. Il y a un chagrin au plus profond delles, trop profond pour être enregistré par un appareil photo, presque trop enfoui pour y accéder avec des mots. Devant la force de ses images, on donnerait presque tort à Jane Evelyn Atwood. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés 2020 ARTE G.E.I.E-ARTE G.E.I.E. 4, quai du chanoine Winterer CS 20035F-67080 Strasbourg Cedex Loeuvre de Jane Evelyn Atwood a été récompensée par des prix internationaux les plus prestigieux, dont : le premier bourse décernée par la Fondation W. Eugene Smith en 1980; un Prix de la Fondation du World Press Photo dAmsterdam en 1987 ; en 1990, le Grand Prix Paris Match du Photojournalisme ainsi que le Grand Prix du Portfolio de la Société Civile des Auteurs Multimédia SCAM ; le Prix Oskar BarnackLeica Camera en 1997 ; et un Prix Alfred Eisenstaedt en 1998. En 2005, elle sest vue décerner le Charles Flint Kellogg Award in Arts and Letters de Bard College, U.S.A. Fascinée par les personnes hors normes et par la notion dexclusion, la photographe américaine Jane Evelyn Atwood pénètre des mondes que la plupart dentre nous ignorent ou décident dignorer. Organisée autour de séries majeures Les Prostituées, Les Aveugles, Les Femmes en Prison, Jean-Louis Vivre et mourir du sida, lexposition rend compte de 35 ans de travail. Femmes étaient extraordinaireCétait comme si je me trouvais pour la première fois dans les coulisses, assez près pour toucher la magie. Blondine était la plus impressionnante : une poitrine qui donnait envie dy plonger et un rire qui partait comme un grondement de À loccasion dun workshop organisé à Bordeaux en octobre 2015, ActImage a reçu Jane Evelyn Atwood. La photographe américaine née à New York en 1947 est connue pour ses travaux documentaires réalisés au long cours. Dans les prisons, au sein de plusieurs instituts pour jeunes aveugles ou encore en Haïti, les photos de Jane Evelyn parlent de notre époque et du monde qui nous entoure Rencontre. site web de rencontre The work of the American photographer Jane Evelyn Atwood reflects a deep intimacy with her subjects, woven over the years. Fascinated by people outside the norm and by the notion of exclusion, she penetrates worlds that most of us ignore or choose to ignore. jane evelyn atwood prostituées Cela a commencé comme cela, en 1976, sans expérience et sans idées préconçues. Il y avait là sous ses yeux un monde inconnu et pourtant familier. Elle a eu envie de savoir et de connaître de près ces hommes, ces femmes ou ces transgenres qui vendaient leurs corps sur les trottoirs de la capitale. En 1976, Jane Evelyn Atwood, pas encore photographe, habite depuis cinq années à Paris. Elle achète un premier vrai appareil et rencontre Blondine ainsi que les autres prostituées de la rue des Lombards, dans le quartier du futur Beaubourg. Quelques mois plus tard, elle croise Barbara, Miranda, Nouja ou Ingrid et tout ce peuple battant les pavés de Pigalle. Par bribes photographiques, elle entre progressivement dans la vie de ces personnages et dans lunivers de la prostitution. Cest dans la rue, dans les bars et les chambres de passes quelle écrit ses premières histoires en images, rendant compte dun quotidien en marge. Sans le savoir, Jane Evelyn Atwood signe alors ses premiers reportages et débute une œuvre magistrale et poignante, guidée par les rencontres et la nécessité de capter la dignité humaine. Michaël Houlette, directeur de la Maison Robert Doisneau. Visuel : Extrait de la série Pigalle People, Jane Evelyn Atwood. Jane Evelyn Atwood, histoires de prostitution Lense rencontre st paul dax jane evelyn atwood prostituées La prostitution à Paris dans loeil de Jane Evelyn Atwood quand deux dictateur se rencontre jane evelyn atwood prostituées Crédit Photo : Jane Evelyn Atwood La rue des Lombards et ses dames de la nuitParis en 1976 Se poster, trouver une pose, séduire, montrer, parfois beaucoup, mais faire espérer davantage encore. Le nouveau système de recherche requiert lactivation de JavaScript. Veuillez, puis.

Read more

© Copyright – Tutti i diritti riservati

Ci teniamo a precisare che tutti i diritti sono riservati all'Autore. La riproduzione anche parziale delle opere è vietata senza il permesso scritto o il consenso dell'Autore.

Read more

Aggiornamento periodico del sito web

Rendiamo noto il nostro nuovo sito presentando alcune delle nostre opere. Il web site verrà aggiornato periodicamente in modo da esibire ulteriori lavori.

Read more

On-line il nuovo sito web

Benvenuti nel nostro nuovo sito web!

Read more